Peut-on utiliser le CBD pour traiter des troubles de l’humeur

La légalisation relativement récente du CBD n’a pas encore fait taire les débats au sujet de son utilisation médicale. Le fait est qu’il est largement utilisé par la médecine alternative pour soigner plusieurs maux. Par conséquent, certaines personnes se demandent si cette molécule issue d’une plante restée controversée pendant des siècles peut à présent aider à traiter les troubles de l’humeur. Découvrez dans la suite, ce qu’il en est.

Troubles de l’humeur : de quoi est-ce qu’il s’agit ?

Face aux stress et aux autres facteurs tels que la montée du taux de sucre dans l’organisme, l’on peut avoir des sauts d’humeur.

La sérotonine et la dopamine font partie des hormones qui régulent les humeurs chez une personne. Cela se passe à travers leur action neuromodulatrice. Les anomalies qui surviennent dans l’une ou l’autre de ces deux hormones (ou même dans les deux simultanément) sont à la base des bouleversements graves et soudains au niveau :

  • du comportement cognitif ;
  • du mécanisme de plaisir ;
  • de la réaction émotionnelle générale.

Les troubles de l’humeur sont des symptômes visibles de ces différents changements. Toutefois, bien d’autres causes exogènes sont à la base de cette pathologie. Par exemple, le changement brusque de régime alimentaire peut générer des troubles de l’humeur. Vivre aux côtés d’une personne sujette aux troubles n’est pas facile. Il est nécessaire de les traiter.

CBD : solution de traitement des troubles d’humeur ?

Dans le système nerveux central, la sérotonine et la dopamine (à l’origine des variations d’humeur) sont sous le contrôle des endocannabinoïdes. De nombreuses études récentes ont démontré cela. En termes plus simples, les troubles d’humeur ne sont que les manifestations directes d’une défaillance des endocannabinoïdes. Or, les cannabinoïdes au nombre desquels figure le CBD agissent sur le système endocannabinoïde.

Voir aussi :  Comment débuter avec le CBD ?

Certes, il manque encore des preuves directes permettant de soutenir cela de façon irrévocable. Ce que l’on sait par contre, c’est que le système endocannabinoïde est au contrôle de la santé mentale. Il régule aussi bien les émotions que les humeurs. Au cas où vous douteriez, sachez que des études cliniques ont établi ces faits.

Tout être humain nait avec le système endocannabinoïde. Celui-ci comporte des cannabinoïdes naturels ainsi que des récepteurs cannabinoïdes. Ce système intervient à plusieurs niveaux pour l’homéostasie de tout l’organisme. Dans les conditions normales, il y a une interaction entre les cannabinoïdes naturels de l’organisme et leurs récepteurs tous aussi naturels. De ce fait, l’équilibre homéostatique est maintenu naturellement.

Lorsque le système endocannabinoïde montre des signes de défaillance, l’équilibre homéostatique est rompu et se manifeste par des troubles d’humeur. Par conséquent, l’on recourt aux molécules du cannabis (cannabinoïdes) pour rétablir l’équilibre interne.

De ce fait, la réponse que vous cherchez est oui, l’on peut recourir au CBD pour soigner les troubles de l’humeur.

Pourquoi le CBD et non pas un autre cannabinoïde ?

Le cannabis contient de nombreuses molécules appelées cannabinoïdes. Le THC et le CBD sont ceux que l’on trouve en plus grande quantité dans la plante. De ce fait, elles sont plus accessibles et moins coûteuses. La préférence faite à l’endroit du CBD au détriment du THC s’explique par le fait que ce dernier a des effets psychoactifs chez le sujet qui le consomme.

Pour soigner les troubles de l’humeur, le sujet peut consommer de l’huile de CBD ou des fleurs de CBD. C’est dire qu’il existe plusieurs produits CBD vendus légalement en magasin et en pharmacie qui sont riches de cette molécule. Ils ne provoquent pas d’état d’euphorie caractéristique des drogues.

Voir aussi :  Comment le CBD peut-il aider à traiter les troubles digestifs ?

Tous les produits CBD vendus légalement sont en grande partie issus du chanvre. Leurs taux en THC sont en dessous de 0,3 %. Précisons que le chanvre et la marijuana ne sont pas identiques d’un point de vue moléculaire. Il ne faut donc pas les confondre.

Pour me soutenir :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page