Bizutage en milieu scolaire : comment protéger son enfant ?

Vous êtes parent et vous voulez protéger votre enfant du bizutage ? Il s’agit en effet d’un affront fait à l’endroit des nouveaux venus consistant à leur faire subir différentes formes de brimades et d’épreuves pour leur initiation. Malheureusement, il n’est pas rare que ces brimades prennent parfois des allures de règlement de comptes ou d’agressions sexuelles. Comment protéger son enfant dans ces conditions ? Voici quelques astuces pour y arriver.

Les astuces parents à avoir pour protéger son enfant

Le bizutage est un phénomène qui peine à s’estomper. Il se caractérise souvent par des actes humiliants tels que le viol, la torture et bien d’autres. Face à ces faits déshonorants, quelques astuces ont été trouvées et ont fait école. En voici quelques-unes !

famille et bizutage

Le dialogue

Si vous souhaitez protéger votre enfant de toutes formes de bizutage, la règle d’or est le dialogue. Pour cela, vous devez instaurer une communication régulière entre lui et vous afin d’être au parfum de son vécu.

Informé à temps et au bon moment, vous pourrez peaufiner et envisager les solutions idoines. Sachez qu’un contact fréquent avec votre enfant vous fera savoir ce dont il souffre réellement. Ce faisant, vous pourrez être plus proche de lui, compatir à sa douleur et l’aider à surmonter ses difficultés.

De même, le maintien d’un dialogue régulier vous permettra de faire comprendre à votre enfant que subir une forme de bizutage n’est pas une condition indispensable à une quelconque intégration. Peu à peu, il assimilera qu’il s’agit plutôt d’une forme de maltraitance et d’abus à l’égard de sa personne. Par cette interprétation, votre enfant ne cèdera plus à l’intimidation et aura le courage de dénoncer ses bizuteurs à qui de droit.

Enfin, le dialogue vous aidera à tenir vos enfants loin de l’alcool ou des substances illicites qui font partie intégrante des tests de bizutage. Faites attention à ne pas laisser votre enfant prendre le pli et devenir à votre insu addict à l’alcool ou à la drogue.

Le tutorat ou le mentorat

Les bizuteurs ont souvent les mains et poings liés quand il s’agit de bizuter un enfant sous la responsabilité d’un tuteur respecté dans l’enceinte de l’établissement. En ce sens, le tutorat serait l’une des méthodes à utiliser pour protéger son enfant d’éventuelles altercations qui pourraient subvenir.

À défaut de trouver un enseignant à qui les bizuteurs font allégeance, vous pouvez également confier votre enfant à un mentor. Celui-ci doit d’une part inspirer confiance à votre enfant et d’autre part être plus âgé que les bizuteurs pour forcer le respect de ces derniers.

La dénonciation

Savez-vous qu’un bizuteur peut écoper d’une peine de 6 mois d’emprisonnement avec au moins une amende de 7000 euros ? Quand vous avez la certitude que votre enfant est victime de bizutage, l’une des mesures qu’il faut prendre est de dénoncer ses bizuteurs. Toutefois, la dénonciation doit se faire sous preuve et auprès des autorités compétentes comme le chef d’établissement, la police ou encore le Comité national contre le bizutage.

Autres astuces pour protéger son enfant

En dehors des astuces ci-dessus, les parents peuvent également user d’autres moyens pour protéger leurs enfants du bizutage. Il s’agit, en effet, d’amener les enfants à développer de bons rapports sociaux. Pour cela, se faire de nouveaux amis, ou se rapprocher de ceux qu’on a et qui partagent la même école peut être une bonne idée pour se protéger des brimades.

Quand les enfants sont nouveaux dans un établissement, les parents doivent les aider à avoir les contacts de certaines personnes-ressources ou dits d’intérêt. Leur concours peut éviter à vos enfants de passer de mauvais moments.

Dialogue, tutorat, etc., sont des moyens qui peuvent vous aider à protéger vos enfants du bizutage. Tâchez de les utiliser au mieux pour leur permettre à de passer de bons moments dans leur établissement scolaire.

Pour me soutenir :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page