Quand faut-il amener son enfant voir un psychologue ?

Le psychologue est un professionnel de la santé qui offre aux patients un espace d’expression. Il amène essentiellement les individus à parler de leurs difficultés. Pour garantir un diagnostic juste, le psychologue met l’individu en confiance en pratiquant une écoute active. Consulter un psy permet à la personne d’améliorer son côté psychique, émotionnel et relationnel. C’est pourquoi les adultes, les jeunes et même les enfants peuvent avoir besoin d’un psychologue. Cela dit, à quel moment votre enfant peut-il consulter un psy ?

La psychologie de l’enfant

Au cours de l’enfance, de nombreux changements apparaissent chez l’être humain. Sur le plan physique et psychique, il se développe et se construit, grâce notamment aux informations qu’il reçoit de son environnement. Pendant cette période, l’individu fait progresser ses capacités motrices, sa capacité à communiquer, son intellect, sa mémoire, son raisonnement, sa capacité de compréhension et ses émotions. L’enfance est donc un moment particulièrement déterminant.

La psychologie de l’enfant est d’un intérêt particulier dans ce sens. Cette branche de la psychologie s’intéresse à l’étude psychique et comportementale de l’enfant. Elle permet de comprendre son développement psychologique et d’anticiper les problèmes qu’il pourrait rencontrer. Dans la psychologie de l’enfant, la prise en compte de l’environnement est capitale.

À quel moment emmener son enfant chez le psy?

En tant que parent, plusieurs signes peuvent vous pousser à consulter un psychologue pour enfant. Il est important de les reconnaître afin de prendre une décision à temps. Entre les signes de croissance tardive, les problèmes familiaux en passant par les difficultés à l’école, les raisons de faire consulter votre enfant sont nombreuses. C’est en observant attentivement les moindres détails que vous connaîtrez le moment idéal pour consulter un psy. Ces éléments peuvent varier selon les âges.

L’altération du sommeil

L’insomnie est un signe à ne pas négliger chez l’enfant. Elle peut être la conséquence d’un trouble plus profond chez ce dernier. Lorsque votre nourrisson ne dort que très peu la nuit, c’est-à-dire entre deux ou trois heures, il peut être en train de traverser une période d’insomnie tacite. Cela peut nécessiter le diagnostic d’un psychologue. Entre 1 et demi et 2 ans, lorsque votre enfant a des troubles du sommeil dus aux cauchemars ou aux angoisses nocturnes, il est également nécessaire de consulter un psy. Enfin, à l’âge de 4 ans, lorsque vous constatez qu’il vit des terreurs nocturnes régulières (réveil en sursaut, hurlement, panique, etc.), sans en avoir le souvenir le lendemain, solliciter un psychologue peut s’avérer bénéfique.

Les difficultés à s’intégrer en milieu social

En milieu scolaire, si votre enfant s’isole, ne participe à aucune activité et fait preuve d’agressivité envers ses camarades, ce sont des signes indiquant qu’il pourrait avoir besoin d’aide. Lorsque cette violence se répète dans un cadre différent, c’est-à-dire, chez vos amis, lors des rencontres familiales avec d’autres enfants, il est plus qu’indispensable de faire intervenir un spécialiste. Ces signes affectent les émotions les plus naturelles de votre enfant et impactent négativement sur son épanouissement et son bien être.

Les troubles digestifs et les troubles liés au langage

D’autres signes avant-coureurs peuvent vous alerter sur la santé de votre enfant. Il s’agit entre autres des troubles digestifs et des troubles de langage. Lorsque votre enfant mange peu, cela ne signifie pas nécessairement qu’il y a un trouble digestif. Les éléments sur lesquels les parents doivent se concentrer sont : le refus catégorique de manger et les vomissements volontaires. Ces derniers peuvent traduire une anorexie mentale qui peut nécessiter l’intervention d’un psychologue. En outre, les perturbations du langage sont une raison particulièrement centrale pour consulter un professionnel. Après l’âge de 4 ans, si les troubles naturels du langage dus à l’apprentissage persistent, cela peut demander un accompagnement psychologique.

Préparer son enfant pour sa première séance

Consulter un psychologue peut aider votre enfant à retrouver une vie sociale satisfaisante. Vous ne devez en aucun cas le brusquer. Privilégiez le dialogue lorsqu’il est en capacité de comprendre. En tant que parent, vous devez chercher la coopération de votre enfant et non le contraindre. Plus il comprend les bénéfices de la démarche, plus le traitement sera efficace. Prévenez-le sans l’effrayer, car s’il est hostile à la démarche, cela sera contre-productif. Selon le psy, votre enfant aura à participer à la session soit à partir d’un jeu (le psychologue peut mettre en place un jeu qui lui permet de s’exprimer) soit à travers une activité (dessin, activités ludiques, etc.).

Pour me soutenir :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page