Comment savoir si on a un manque de libido ?

Avoir une sexualité épanouie est important pour une vie équilibrée. Il peut arriver que pour une raison ou une autre, vous sentez une baisse considérable du désir sexuel. On parle alors de manque de libido, et ses manifestations peuvent varier d’un sujet à un autre. Il existe toutefois des indicateurs qui vous permettront de savoir si vous avez des problèmes de libido.

Un désintérêt de tout ce qui touche au sexe

C’est le signe le plus flagrant d’un manque de libido. Vous éprouvez une certaine aversion à entretenir des rapports sexuels. Il s’agit bien plus qu’une simple paresse de faire l'amour. Vous n’avez aucune envie de vous retrouver dans une situation où vous serez amené à avoir un rapport sexuel. Ce dégout peut être aussi bien dirigé vers le sexe en général que vers une personne en particulier.

Vous évitez toute situation qui pourrait susciter le désir sexuel. Qu’il s’agisse de baisers ou même de simples effleurements de peau, il vous est difficile de supporter le moindre contact physique.

Des rapports sexuels moins fréquents

Il se peut que vous ayez une vie sexuelle active et régulière et que subitement, sans raison particulière, votre rythme vienne à baisser. Votre fréquence sexuelle s’appauvrit tout d’un coup et vous ne faites rien pour revenir à une cadence plus régulière.

Des études ont démontré que les couples ont en moyenne 8 à 9 rapports sexuels par mois. Si vous êtes dans cette moyenne et que cette fréquence venait à baisser subitement sans que vous vous l’expliquiez, vous manquez peut-être de libido. Attention toutefois à ne pas faire de confusion. La réduction de votre activité sexuelle peut être également due à des facteurs externes qui ne sont pas forcément liés à la libido. Un diagnostic est alors primordial.

Voir aussi :  Priapisme ou érection persistante : est-ce un trouble sexuel ?

Un détachement durant l’acte sexuel

Le manque de libido ne signifie pas l’absence de sexualité. Vous pouvez très bien avoir une perte d’appétit sexuel tout en réussissant à entretenir un rythme sexuel soutenu, particulièrement si vous cohabitez avec un partenaire.

Ce dernier peut prendre l’initiative d’entretenir avec vous des rapports sexuels. Dans une situation dite normale, lorsque vous êtes sexuellement stimulé, vous pouvez être réceptif à l'appel de l'autre. Si votre réponse à cet appel se traduit par un manque d’enthousiasme flagrant, vous pouvez soupçonner une diminution de l’attrait pour le sexe. Dans le cas d'espèce, durant l’acte sexuel, vous vous donnez de manière machinale, sans éprouver de plaisir. Que vous parveniez à le dissimuler ou non, il n’en demeure pas moins que le désir n’y est pas. Vous n'aurez alors qu’une seule envie : que cela cesse au plus vite. Même si cette manifestation du manque de libido s’observe davantage chez les femmes, les sujets mâles peuvent également en être atteints.

Absence de performances sexuelles

Le désintérêt pour le sexe peut altérer de manière très significative vos performances sexuelles. Il y a une certaine difficulté pour vous de venir à bout d’un rapport sexuel lorsqu’il est engagé. Par exemple, un homme éprouvera beaucoup de peine à maintenir son érection ou à atteindre l’orgasme. Même si sa partenaire est séduisante, il lui sera difficile, voire impossible, d’être au mieux de sa forme durant la relation sexuelle.

De cette absence de performance, il peut résulter une certaine frustration de la part de chacun des partenaires. La personne qui souffre de cette baisse de libido peut ressentir une culpabilité de ne pas pouvoir satisfaire son ou sa partenaire. À terme, cette situation peut devenir problématique dans le couple. D’où la nécessité de faire un diagnostic pour une prise en charge adaptée.

Voir aussi :  7 problèmes de couple les plus courants et ses solutions

Il est très important de parvenir à identifier les signes avant-coureurs d'un manque de libido. Si vous êtes dans le doute, n’hésitez pas à solliciter les services d’un spécialiste qui pourra vous accompagner et vous aider en ce sens.

Pour me soutenir :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page