Quelles sont les causes d’une perte de libido ?

La libido est connue comme une envie d’avoir des rapports sexuels. Elle peut subvenir spontanément ou en réaction à des images spécifiques. Toutefois, il est remarqué que tout le monde n’a pas le même niveau de libido et certains se voient même la perdre. Cette situation a tendance à affecter tant la vie de couple que la dignité de l’intéressé. Découvrez les causes d’une perte de libido.

Les maladies

Les maladies les plus susceptibles d’entraîner la perte de libido sont celles neurologiques. Il y a également le cancer, le diabète, l’hypertension artérielle. En effet, elles engendrent généralement des répercussions négatives sur la sensation et par ricochet une perte de libido. Par ailleurs, les effets secondaires des médicaments dans le traitement de ces affections constituent aussi un facteur causant la perte de désir sexuel. Il s’agit entre autres des antidépresseurs ou des médicaments utilisés dans le traitement des problèmes de la prostate.

La variation du taux de production des hormones

Les changements hormonaux concernent surtout les femmes. Ils surviennent généralement durant la grossesse, l’allaitement et la ménopause. Les modifications physiques ainsi que les exigences qu’impose la venue du bébé affectent le désir sexuel au point d’en causer la perte.

D’autre part, la prise excessive des pilules contraceptives à long terme contribue aussi à l’absence de libido. Elles sont réputées pour réduire la quantité de testostérone dans le sang.

Chez les hommes, c’est aussi la testostérone qui joue un rôle majeur dans le déclenchement du désir sexuel. Elle diminue proportionnellement en fonction de l’âge à partir de 30ans. Selon plusieurs études, il y a une réduction d’environ 1 % par an. La libido d'un homme est donc considérablement réduite et absente au bout d’un certain âge.

Voir aussi :  Tatouage et piercing : faut-il embellir son sexe ?

Les stupéfiants

Les stupéfiants regroupent généralement toutes les formes de drogues. Ce sont des substances connues pour leur effet psychoactif. Elles sont donc des stimulants dont la consommation provoque des lésions neurologiques à long terme. Cela entraîne ainsi un dysfonctionnement dans le mécanisme impliquant le désir sexuel et par conséquent la perte de libido. Il en est de même pour la consommation excessive des aphrodisiaques chimiques. L’alcool fait aussi partie des stimulants qui agissent à la longue sur le désir sexuel.

La masturbation

Chez les deux sexes, la masturbation est une pratique qui vise à se donner du plaisir sexuel par soi-même. Elle implique donc la production de la dopamine qui active ce dernier. À la longue, le cerveau perd sa capacité à réagir aux stimuli de l’hormone et l’individu subit ainsi une perte de sa libido. D’un autre côté, son habitude à se procurer du plaisir par lui-même lui fait penser que son partenaire ne pourra pas le satisfaire. Cela provoque aussi une perte de libido vis-à-vis de ce dernier.

Les scènes pornographiques

L’industrie de la pornographie montre de fausses facettes des relations sexuelles que plusieurs personnes ignorent. À force de voir certaines pratiques se faire, elles sont tentées de les essayer avec leur partenaire pour assouvir leur fantasme. Au final, l’un se sentira comme un vulgaire objet sexuel et peut éprouver un certain dégoût pour l’acte sexuel au point de perdre sa libido. Par ailleurs, le partenaire habitué à ressentir du plaisir en visionnant ces contenus ne ressent plus le même plaisir lors d’un vrai rapport sexuel.

Voir aussi :  Comment perdre des seins quand on est un homme ?

Les tensions

Il existe plusieurs sources de tensions susceptibles de provoquer une perte de libido. Il s’agit généralement des attentes irréalistes non comblées ou le stress de ne pas pouvoir satisfaire son conjoint. Un partenaire s’attend forcément à ce que tout soit une parfaite réussite sans se soucier des attentes de l’autre en retour.

Cela fait que tout le monde n’est pas satisfait à la fin et les anticipations négatives font surface. Cela engendre une perte de libido chez un conjoint. Les petites incompréhensions vis-à-vis de son partenaire sont aussi des sujets pouvant conduire à une forte diminution du désir sexuel.

Pour me soutenir :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page