Les dangers liés à l’exposition aux ondes téléphoniques

Avec l’avènement des appareils technologiques, l’émission d’ondes électromagnétiques a également connu un accroissement exponentiel. L’usage au quotidien d’appareils de communication divers (smartphone, tablette, etc.) a conduit à la recrudescence des ondes disposant d’un degré d’intensité équivalent à celui des lignes fixes. Ce qui a pour conséquence de multiplier les émissions d’ondes électromagnétiques pouvant nuire à l’environnement et surtout à la santé.

Des risques potentiels, mais des preuves insuffisantes

Au cours des 20 dernières années, les effets nocifs pouvant être provoqués par l’usage des téléphones portables ont fait l’objet de différentes études à l’échelle mondiale. Les résultats de ces recherches menées à l’encontre de l’usage du téléphone portable restent encore très controversés jusqu’à ce jour.

Certains scientifiques affirment avec conviction que les ondes téléphoniques jouent un rôle prépondérant dans le développement de pathologies tel que le cancer du cerveau. D’autres en revanche prétendent que l’usage du téléphone pourrait n’avoir aucun impact significatif sur l’état de santé d’un individu.

Actuellement, aucune source ne peut affirmer avec certitude que l’utilisation de smartphones au quotidien soit un véritable facteur favorisant le développement de certains cancers. Malgré tout, des études sont en cours afin de démontrer la dangerosité des ondes téléphoniques émises par usage du portable.

L’ANSES affirme par ailleurs que les risques de développer une tumeur cérébrale ne sont pas à écarter en cas d’usage sur le long terme. Il convient de se prémunir dans la mesure du possible afin de ne prendre aucun risque et de limiter l’usage des téléphones portables au quotidien.

ondes téléphoniques

Les ondes électromagnétiques, causes probables d’infertilité

Au fil des années, les scientifiques ont acquis la conviction que l’utilisation excessive d’un smartphone a un impact sur la santé de l’usager de ce dernier. Des chercheurs ont réalisé des études in vivo et in vitro dans le but de savoir si l’exposition trop forte aux ondes téléphoniques pourrait impacter sur la fertilité.

Les résultats de ces recherches laissent suggérer qu’effectivement, la surexposition à des ondes électromagnétiques de façon prolongée peut avoir des effets nocifs sur la fertilité. Il a été prouvé au cours de ces études que les ondes téléphoniques, même de basses fréquences, causent un stress oxydatif chez la personne exposée.

En raison de cet état de santé fragilisé, il est possible que les organes de fertilité s’en trouvent également attaqués.

En 2018, un article faisant référence à ces études a été publié dans la revue Reproductive Biology and Endocrinology. D’après les quelques lignes soulignées par les chercheurs à l’origine de l’étude, la qualité du sperme serait compromise par l’exposition trop forte aux radiofréquences. Une diminution du nombre de spermatozoïdes ainsi que de la motilité de ces derniers ont ainsi été observées.

Le développement des symptômes d’électro-hypersensibilités

Toujours dans le même registre, les chercheurs ont apporté des informations sur les symptômes liés à l’électro-hypersensibilité dont certaines personnes souffrent. Le lien certain entre les champs électromagnétiques et ces maladies n’a pas encore été reconnu par l’OMS.

Les personnes touchées par ces électro-hypersensibilités attribuent toutefois leurs symptômes à de fréquentes expositions à des champs électromagnétiques. Dans la majorité des cas, les victimes présentent des symptômes sur le plan dermatologique. Certaines ressentent des sensations de brûlure ou encore des picotements. D’autres présentent des rougeurs sur certaines parties du corps.

D’autres symptômes de types végétatifs et neurasthéniques peuvent également apparaître des suites d’une surexposition avérée aux ondes électromagnétiques. Il est possible que les personnes ayant été trop fréquemment exposées ressentent de la fatigue ou de la lassitude.

Dans certains cas, certains sujets présentent un état nauséeux, ont des difficultés de concentration, développent des troubles digestifs, des étourdissements ou des palpitations cardiaques. Des études plus poussées ont cependant permis à des chercheurs d’affirmer que ces hypersensibilités n’auraient pas de liens directs avec les expositions aux CEM.

ondes téléphoniques

Les effets d’une exposition aux ondes téléphoniques sur le long terme

Aucune preuve tangible ne peut encore confirmer actuellement le rôle joué par les téléphones portables dans le développement de névromes acoustiques ou de gliomes. Les avis restent très mitigés sur les potentiels dangers que représentent les smartphones pour la santé sur le long terme.

Les résultats apportés par les longues études effectuées par le NTP et postés en 2018 ont cependant révélé certains faits inquiétants.

Des rats et des souris ont été exposés à des champs magnétiques similaires à ceux des ondes téléphoniques durant leurs vies entières. Selon les résultats de ces recherches, ces animaux présenteraient des risques plus élevés de développer des tumeurs cardiaques bénignes et des tumeurs du cerveau.

Ce sont surtout les sujets mâles qui ont présenté le plus de risques comparés aux femelles selon les chercheurs.

Selon le CIRC, les preuves apportées par ces études restent minimes pour présenter de potentiels risques autres que les gliomes. Il a par ailleurs classifié les radiofréquences dans la catégorie 2 B. Ce qui signifie que les ondes téléphoniques ont un lien de cause à effet notable sur la santé sans pour autant pouvoir écarter le hasard ou d’autres facteurs de confusion.

Comment se protéger des ondes téléphoniques ?

Sans véritable certitude sur le potentiel danger que représentent les ondes téléphoniques, seule la mise en place de mesures préventives à l’encontre des usagers peut être déployée.

D’autres études plus poussées qui requièrent encore plusieurs années d’analyses ont besoin d’être effectuées. Cela étant afin d’affirmer avec certitude si les ondes téléphoniques impactent réellement de manière significative l’état de santé d’un individu. À cela s’ajoutent les éventuels risques de développer des cancers dus à une exposition au CEM de façon prolongée.

Pour l’heure, il sera plus judicieux de limiter autant que possible l’usage des téléphones portables surtout par les enfants. Par mesure de sécurité, il est également conseillé de ne pas garder son smartphone en permanence sur soi et encore moins de dormir à côté de cet appareil.

L’usage d’accessoires tels que les casques filaires est recommandé pour éviter de garder son téléphone collé contre la tête trop longtemps. L’usage de téléphones dont le niveau d’émission reste relativement faible est aussi préconisé par les agences de l’environnement, de la sécurité sanitaire de l’alimentation et du travail français.

Pour me soutenir :

Marion

Je suis Marion, Je suis tombée dans la mode, les astuces beauté, et les conseils en tout genre depuis plus de 5 ans maintenant ! Profitez des articles du blog :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page