Liste des différentes protections hygiéniques du marché

Nous, les femmes, nous savons que les protections hygiéniques occupent un budget conséquent dans notre vie. Les femmes optent pour un type de protection en particulier en fonction de son âge, ses activités et le flux de ses règles. C’est d’autant plus vrai puisque chacune d’entre ces protections a leurs caractéristiques. Pour vous aider à choisir celle qui vous convient, découvrez les spécificités de chaque protection hygiénique.

Les culottes menstruelles

C’est un nouveau venu dans le monde de la protection hygiénique et elle a déjà séduit un grand nombre de femmes. Il faut dire que la culotte menstruelle a apporté de l’innovation avec des marques qui proposent chacune leur technologie. En effet, les spécialistes ont fait en sorte de réunir toutes les qualités des protections existantes dans un seul et même produit. Ainsi, une culotte menstruelle est à la fois discrète, confortable, efficace et économique.

Les marques françaises qui en proposent sont de plus en plus nombreuses et on peut dire qu’elles sont de vraies références dans leurs domaines. Avec ce nouveau type de protection hygiénique, les serviettes et compagnie n’ont qu’à bien se tenir. Nous vous conseillons la marque Réjeanne qui représente la culotte française par excellence, c’est une excellente alternative aux protections classiques.

Le tampon, la protection interne la plus utilisée

Même s’il s’agit d’une protection périodique, c’est la plus utilisée grâce à sa praticité. C’est un petit cylindre jetable conçu avec une matière absorbante comprimée. Pour l’utiliser, il faut l’insérer dans le vagin pour qu’il absorbe le flux menstruel et il existe en plusieurs tailles. Ces tailles s’adaptent en fonction de l’abondance du flux. Il est parfaitement invisible, pratique, mais ces derniers temps, il s’avère que certains tampons ont une composition douteuse. De plus, ils peuvent entrainer des sècheresses vaginales puisqu’ils sont conçus pour absorber toute humidité et pas seulement du sang.

La serviette hygiénique, la passepartout

Tampon ou serviette hygiénique

Le premier rôle d’une serviette hygiénique est d’absorber les flux menstruels. Cependant, elle peut aussi servir suite à une intervention chirurgicale ou d’un accouchement. D’ailleurs, il existe différents formats qui conviennent à chaque utilisation que vous prévoyez. La serviette est également pratique, car vous n’avez qu’à la coller sur votre culotte et le tour est joué. C’est une bonne alternative pour celles qui n’aiment pas trop les protections en interne, ce qui est souvent le cas des jeunes adolescentes. Par contre, elle n’est pas très discrète et comme le tampon, elle peut être asséchante ou irritante.

Le protège-slip

Le protège-slip peut être utilisé pour parer aux éventuels petits saignements. Cela veut dire à l’approche des règles. Si vous voulez l’utiliser pour un flux abondant, il doit être combiné avec un tampon ou une coupe. Cependant, avoir quelques protèges-slips en réserve vous permet de protéger votre lingerie en cas de pertes inhabituelles.

La cup menstruelle

La cup est une alternative aux tampons. Il s’agit d’une protection en silicone biomédicale qui existe en plusieurs formats. Comme le tapon, on l’insère également dans le vagin et elle doit être vidée régulièrement. Après avoir recueilli le sang, elle doit être bien nettoyée avant d’être réutilisée. Elle est très économique puisque vous pouvez l’utiliser pendant 5 ans à peu près, mais sachez que vous ne devez pas dormir avec ni la porter plus de 6 heures.

Les serviettes périodiques et protèges slips lavables

Ces protections hygiéniques ont le même mode d’emploi que la serviette jetable, mais ce sont juste des versions lavables. Puisqu’il s’agit de protections lavables, vous pouvez donc faire de l’économie en les utilisant. Elles sont constituées d’une face absorbante qui est composée de fibres naturelles. La plupart sont en coton bio, ce qui permet de limiter les petites irritations et les démangeaisons. La seconde face est d’une couche imperméable qui limite les fuites et qui est dotée de boutons pressions servant à la fixer à la petite culotte. Le seul inconvénient avec ce type de protections est le moment où vous allez les laver, ce qui n’est pas une partie de plaisir.

Les éponges menstruelles

C’est une protection utilisée il y a très longtemps et que certaines femmes utilisent encore. Il s’agit d’une éponge de mer réutilisable à chaque cycle. Son utilisation est similaire à celle d’un tampon, mais il est recommandé de la changer tous les 6 mois au maximum. L’avantage avec elle c’est que c’est une protection naturelle et qu’elle ne provoque pas d’assèchement. Toutefois, elle n’est pas très pratique lorsqu’il faut la retirer.

Le flux instinctif libre

Il s’agit d’une solution à la « Super women », car avec cette technique, on ne porte aucune protection. Pour la maitriser, vous devez écouter votre corps comme pour faire pipi. Cependant, il faut apprendre à ressentir le sang couler et c’est plus facile si vous avez le périnée musclé. En outre, c’est plus difficile avec un flux abondant.

Pour me soutenir :

Marion

Je suis Marion, Je suis tombée dans la mode, les astuces beauté, et les conseils en tout genre depuis plus de 5 ans maintenant ! Profitez des articles du blog :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page