Quel statut pour vendre du CBD ?

De plus en plus, les produits CBD ont le vent en poupe. Le cannabidiol est très apprécié pour ses propriétés relaxantes et apaisantes sur le corps humain. Vous envisagez d’ouvrir une boutique CBD ? Si oui, vous devez entreprendre des démarches pour la formaliser. Pour la circonstance, il faudra également choisir le statut juridique approprié. Découvrez ici l’identité juridique idéale pour commercialiser le CBD.

Le statut approprié pour vendre du CBD

Pour commercialiser le CBD, la meilleure option est de choisir un statut SASU. Par ce dernier, entendez “Société par Action Simplifiée Unipersonnelle“. En choisissant cette forme juridique, vous devez déclarer votre activité auprès des autorités compétentes. Aussi, il faut préciser que le choix de ce statut influera sur les démarches à suivre pour l’ouverture de votre boutique.

Pour mettre en place votre boutique, vous pouvez diversifier vos offres. Ne choisissez pas de mettre uniquement en vente des produits composés de « chanvres ». Pensez à ajouter d’autres produits de bien-être par exemple. Cette stratégie a fait ses preuves chez les spécialistes suisses Sixty8. De même, cette option peut vous aider à obtenir facilement des financements.

Quelles sont les conditions d’obtention du statut SASU ?

Pour obtenir un statut SASU dans le cadre de la création de votre boutique CBD, quelques critères sont à prendre en compte. Tout d’abord, vous devez savoir que le SASU nécessite un actionnaire unique au sein de votre entreprise. Aussi, la responsabilité de ce dernier peut être limitée à un certain moment en fonction de ses apports. Il pourra toutefois déterminer à lui tout seul le capital social de l’entreprise.

Voir aussi :  Où est-il possible d'acheter du CBD sous forme de résine ?

Par ailleurs, il sera nécessaire de recruter un comptable. Cela permet notamment d’éviter les problèmes en cas d’éventuelles fautes graves du président de la société. Outre, la société doit nécessairement être immatriculée. Elle doit être aussi soumise à l’impôt sur le revenu ou l’impôt sur les sociétés.

Quelle est la législation concernant le CBD ?

Avant de débuter vos activités commerciales, vous devez maîtriser la législation liée au CBD. Contrairement au THC, le cannabidiol n’est pas reconnu comme étant illicite. Autrement, les produits contenant du CBD peuvent être commercialisés librement. Toutefois, les autorités gouvernementales obligent le suivi de certaines règles pour mettre en vente les produits CBD sur le marché.

Premièrement, il a été prévu un taux de THC qui doit être rigoureusement respecté. Selon la loi en vigueur, ce taux ne doit pas dépasser 0,2 %. Deuxièmement, les produits finis ne doivent en aucun cas contenir la moindre trace de THC. Enfin, avant de mettre des produits CBD en vente, vous devez aussi vous assurer que le cannabidiol provient des plantes ou des graines de chanvre.

Il est en effet interdit de se servir des feuilles ou des fleurs pour réaliser l’extraction du CBD. Voilà donc autant de règles à respecter avant de mettre en place votre boutique CBD. Il faut préciser que le non-respect de cette régularisation vous expose à une forte amende.

En définitive, le statut idéal pour ouvrir une boutique CBD est le SASU (Société par Action Simplifiée Unipersonnelle). Vous pouvez suivre toutes les démarches requises pour mettre en place votre entreprise.

Pour me soutenir :

Marion

Je suis Marion, Je suis tombée dans la mode, les astuces beauté, et les conseils en tout genre depuis plus de 5 ans maintenant ! Profitez des articles du blog :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page