Quel symptôme à 1 semaine de grossesse ?

Le désir d’avoir un enfant est souvent si grand que les femmes veulent tout de suite savoir si elles sont enceintes ou pas quelques jours après les rapports sexuels. Pour éviter que cela tourne à l’obsession, vous gagnerez à être plus à l’écoute de votre corps. Étant donné que la grossesse entraîne généralement plusieurs changements sur ce dernier et sur l’appareil reproducteur, l’écouter vous permettra de savoir si vous êtes enceinte ou non. Parmi tous les signes que vous aurez pendant les 9 mois, voici ceux que vous aurez durant la première semaine de grossesse.

L’absence des règles et la modification de la forme des seins

L’absence des règles est l’un des symptômes les plus connus et le plus identifiable facilement. Pour un cycle régulier, le retard des menstrues aux alentours de la date prévue pour leur arrivée est un signe annonciateur d’une grossesse. En effet, les règles servent à évacuer la muqueuse mise en place par l’utérus en prévision d’un nouvel embryon. Lorsqu’elles ne se déclenchent pas, c’est peut-être parce qu’un nouvel être a fait son apparition. Cependant, pour les femmes ayant un cycle irrégulier, il faudra attendre quelques jours ou semaines de plus afin de savoir s’il s’agit d’une absence liée à la grossesse.

En effet, une absence de règles peut être due à un stress important, un choc émotionnel, une perte de poids, un dérèglement hormonal. Le mieux serait donc d’attendre quelque temps encore ou faire un test de grossesse.

Voir aussi :  Top 5 des meilleures vitamines pour booster votre vie !

Le changement au niveau des seins est dû à une modification hormonale. Les seins grossissent et deviennent sensibles avec des mamelons durs. Cependant, certains facteurs peuvent être à l’origine de cette modification : l’approche des règles, la prise d’une contraception, certains médicaments ou une affection des seins comme une tumeur ou une infection.

Le meilleur moyen de vous assurer que vous êtes réellement enceinte est de vous rendre dans un hôpital pour un test sanguin. C’est le plus sûr puisque les tests urinaires ne sont pas à 100 % fiables.

Les pertes blanches abondantes

Les pertes blanches sont en effet liées au cycle menstruel. Elles se modifient au cours de ce dernier, notamment au moment de l’ovulation. Il est donc possible que vous voyez au cours de la première semaine de grossesse une augmentation de la quantité de ces pertes. Leur consistance pourrait aussi se modifier légèrement. Ceci devrait vous indiquer qu’il se passe quelque chose au niveau hormonal. Néanmoins, vous ne devez pas conclure tout de suite à une grossesse. Le mieux serait d’attendre encore un temps afin d’être sûre, car cela pourrait être aussi signe d’une infection vaginale.

Tiraillement et pincement au bas-ventre

Lorsque la morula communément appelée fœtus se fixe sur la paroi utérine, le corps de la future maman commence à produire l’hormone HCG. Elle permet de booster ou d’augmenter la production des œstrogènes et de la progestérone. La progestérone va agir sur les ligaments utérins, ce qui va vous faire ressentir des pincements et de petites douleurs comme celles des menstrues.

Voir aussi :  Comment arrêter de fumer naturellement ?

Une fatigue persistante et une envie constante de dormir

La fatigue persistante même quand vous n’avez rien fait de votre journée et l’envie de dormir partout où vous vous trouvez sont des signes annonciateurs d’une grossesse. Ils apparaissent le plus souvent bien avant même l’arrêt des menstrues et donnent l’impression à la concernée d’être devenue une vraie paresseuse. Le docteur Thal Ighil confirme que la grande responsable de cet état d’hypersomnie est également la progestérone.

Comment détecter ces signes de grossesse ?

Pour détecter ces symptômes, il est important d’apprendre à écouter votre corps et votre organisme. Il serait difficile pour une future maman qui ne prête pas attention à son corps de savoir si elle est enceinte ou pas à une ou quelques semaines de grossesse. La première semaine correspondant à la semaine d’aménorrhée ne présente que de petits signes et parfois même aucun chez certaines femmes.

 

Pour me soutenir :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page