Quel test de dépistage au COVID-19 est le plus fiable ?

Il existe plusieurs types de tests de dépistage au COVID-19 : tests virologiques (PCR), tests antigéniques et tests sérologiques. Les méthodes utilisées lors de ces différents tests ne donnent pas cependant les mêmes résultats. Il n’est donc pas toujours facile de savoir quel test choisir selon sa situation. Quel est alors le test de dépistage au COVID-19 le plus fiable ?

Les tests virologiques (RT-PCR)

Les tests virologiques permettent de déterminer si une personne est porteuse du virus au moment du test, avec un prélèvement par voie nasale ou salivaire. Le résultat est en général disponible dans les 24 heures qui suivent test. Afin de faciliter le dépistage de la Covid-19, les tests PCR sont totalement pris en charge par l'assurance maladie et ne nécessitent pas de prescription d'un médecin.

Les tests sérologiques

Les tests sérologiques permettent de rechercher si une personne a développé une réaction immunitaire après avoir été en contact avec le virus. Ces tests détectent la présence d'anticorps au moyen d'une prise de sang. Les tests sérologiques fiables figurent sur une liste en ligne. Ils sont remboursés par la sécurité sociale lorsqu’ils entrent dans le cadre des indications définies par la Haute Autorité de Santé.

Les autotests nasaux

Il s'agit de tests antigéniques dont le prélèvement et la lecture du résultat peuvent être réalisés seul, d’après les indications fournies par un professionnel. Il faut aussi lire les conditions d’utilisation et le « guide d’utilisation » fournis au moment de l’achat. Le mode de prélèvement autorisé aujourd’hui est l’auto-prélèvement nasal, qui est moins profond que le prélèvement nasopharyngé pratiqué pour les tests PCR et antigéniques classiques. Le résultat est déterminé en 15 à 20 minutes, selon la notice du fabricant. L’autotest s’adresse aux personnes étant en contact avec le virus à J+2 et à J+4 après leur premier test (RT-PCR ou antigénique) ou n’ayant pas de symptômes, mais souhaitant se rassurer.

Voir aussi :  Top 5 des meilleures vitamines pour booster votre vie !

Les tests antigéniques

Les tests antigéniques détectent la présence du virus ou de fragments de virus SARS-CoV-2. Comme les tests par RT-PCR, ils permettent le diagnostic précoce des maladies dès la phase aiguë. Ils répondent à la question « le patient est-il oui ou non porteur du Covid-19 ? ». Comme le test de référence actuel, le RT-PCR, les tests antigéniques sont à ce jour réalisés à partir de prélèvements dans le nez, par écouvillon. Le test antigénique repère des protéines du virus en moins de 30 minutes alors que le RT-PCR nécessite une analyse parfois de plusieurs heures en laboratoire pour détecter le matériel génétique du coronavirus.

Les tests salivaires

Il s’agit d’un examen de la salive. Il ne fait pas mal. Ces tests sont déployés dans les écoles maternelles et élémentaires pour renforcer le dépistage au Covid-19 et rompre au plus vite les chaînes de contamination. Leur prélèvement est plus acceptable par les jeunes enfants que celui du test nasopharyngé (par le nez). Ils s'adressent aux personnes pour qui les tests nasopharyngés sont difficiles.

Quelle est la fiabilité des tests de dépistage du COVID-19 ?

La Haute Autorité de Santé estime que la probabilité de faux négatifs ou de faux positifs est quasi nulle dans le cadre des tests RT-PCR. Quant aux tests antigéniques, ils ont un risque de 1 sur 5 de résultat faussement négatif et un risque de 1 sur 100 de résultat faussement positif. Selon un avis de la HAS, les tests salivaires par PCR ont une sensibilité de 85 % contre 92 % pour les PCR nosapharyngés. Le risque de faux négatif est alors supérieur. Les autotests ne sont pas administrés par des professionnels formés. Le risque d’une erreur de manipulation reste donc plus important. En somme, les tests RT-PCR sont ceux qui présentent le risque d’erreur le plus faible.

Pour me soutenir :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page