5 choses à savoir sur la sexualité quand on est enceinte

La grossesse est un véritable chamboulement dans la vie de la femme enceinte et du couple, en général. Les changements intervenant dans le corps de la femme se répercutent sur sa libido, notamment. Les futures mamans s’interrogent énormément au sujet de leur sexualité. Voici quelques informations à ce sujet.

Une sexualité active n’est pas contre-indiquée

Chez les femmes enceintes, les relations sexuelles peuvent continuer de façon normale. À moins que la grossesse ne soit à risque, il n’y a aucune raison de s’inquiéter. Il existe de rares cas de grossesses pour lesquelles les médecins préconisent un arrêt des rapports sexuels. Si des saignements et des contractions précoces sont observés, le médecin prescrira un arrêt des relations sexuelles. En cas d’infection des organes génitaux ou de risque d’accouchement prématuré (grossesse gémellaire, par exemple), les rapports sexuels seront proscrits.

Dès la disparition des risques, la future maman peut recommencer à avoir des rapports sexuels. Pour éviter tout risque, il est conseillé d’en discuter avec son gynécologue. Cependant, il faudra aussi tenir compte des envies de la femme enceinte tout au long de la grossesse.

La sexualité évolue différemment pendant les différents trimestres de grossesse

Généralement, le premier trimestre est peu favorable pour une sexualité active. En effet, de nombreux changements hormonaux interviennent au début de la grossesse. La libido diminue donc énormément. De plus, la fatigue, les nausées et la peur des fausses couches n’arrangent pas les choses.

Voir aussi :  Le massage tantrique : c'est quoi ?

Cependant, pendant le second trimestre, le désir de la femme augmente souvent. Les désagréments du début de grossesse s’atténuent. De plus, l’afflux sanguin vers les organes génitaux et les seins, augmente la libido. Plusieurs femmes disent ressentir plus de plaisir durant leur grossesse.

La libido peut chuter de nouveau, durant les trois derniers mois de la grossesse. Cette période, avec la prise de poids et les douleurs lombaires qui l’accompagnent, rend les relations sexuelles plus difficiles. Les partenaires peuvent être gênés par les nouvelles rondeurs du ventre. De plus, la taille du ventre rend certaines positions difficiles. Néanmoins, il suffit d’un peu d’imagination et de créativité pour maintenir sa sexualité.

Les positions les plus adaptées

Pendant la grossesse, avec la morphologie changeante de la future maman, plusieurs positions s’avèrent inconfortables. Tout est permis, mais il vaut mieux choisir des positions qui laissent le ventre dégagé. La femme risque de se sentir compressée.

Il est conseillé d’éviter les positions où l’homme est au-dessus, par exemple. En effet, au début de la grossesse, les seins sont parfois douloureux et ensuite, le ventre est trop gros. Les positions à privilégier sont celles où la femme est de dos ou celles sur le côté. Dans tous les cas, chaque couple est à même de trouver la position la plus confortable.

Le bébé ne court pas de risque lors d’un rapport sexuel

S’il s’agit d’une grossesse sans risque, votre bébé ne court aucun risque. Les orgasmes ne causent pas de fausses couches. De plus, le fœtus est bien protégé par la poche de liquide amniotique et l’utérus remonte lors du rapport sexuel. Le bébé ne court donc aucun risque d’être touché lors de la pénétration. Au contraire, l’orgasme de la maman peut lui faire beaucoup de bien.

Voir aussi :  Priapisme ou érection persistante : est-ce un trouble sexuel ?

Le sexe pendant la grossesse a de nombreux bienfaits

Faire l’amour pendant la grossesse fait du bien au moral de la femme enceinte. Sentir qu’elle suscite du désir chez son partenaire peut la rassurer au sujet de son pouvoir d’attraction. En effet, les femmes enceintes sont parfois complexées par leurs nouvelles rondeurs. De plus, pendant l’acte sexuel, de l’ocytocine sera libérée et procurera du bien-être à maman et bébé.

En somme, la plupart des inquiétudes au sujet de la sexualité au cours de la grossesse n’ont pas lieu d’être. Maintenir une sexualité active peut nécessiter des ajustements. Sauf proscription médicale, il n’y a que des avantages à avoir des rapports sexuels au cours de la grossesse.

Pour me soutenir :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page