Comment agit un anneau contraceptif ?

L’époque des grossesses non désirées est révolue. Que ce soit pour se concentrer sur ses études, accroître son efficacité au travail, espacer les naissances ou pour toutes autres raisons, la contraception est devenue une réalité. Plusieurs sont les options qui s’offrent à la gent féminine pour éviter des grossesses non planifiées. Au nombre de celles-ci, il y a l’utilisation de la pilule, les implants, les injections, mais aussi l’anneau vaginal contraceptif. Ce dernier occupe d’ailleurs une place de choix parmi les méthodes contraceptives. Voici son mode de fonctionnement, ses avantages et ses inconvénients, puis son mode d’action !

La méthode d’utilisation de l’anneau contraceptif

L’anneau contraceptif est un anneau en plastique de 5,4 centimètres. Il est souple et flexible. Pour s’en servir, la femme doit le placer le plus profondément possible au fond de son vagin, exactement qu’on le ferait pour un tampon. Le fond du vagin étant plus large que son entrée, l’anneau pourra donc tout à fait s’y déplier.

Une étude réalisée sur plus de 2.300 femmes en France a même révélé que près de 95 % d’entre elles jugent l’utilisation de l’anneau contraceptif facile et efficace. Après que le dispositif ait été introduit dans le vagin, il doit y rester pendant trois semaines. Au début de la quatrième semaine, enlevez- le, le même jour de la semaine où il a été placé. Vous constaterez l’apparition de vos règles. Patientez une semaine avant de replacer un autre anneau.

Il convient ici de préciser que la protection offerte par l’anneau ne dure que quatre semaines. Il faut donc prendre le soin de bien le placer au fond du vagin, car il peut toutefois se détacher après un rapport sexuel et glisser. Dans ce cas, vous pouvez le rincer à l’eau tiède et le replacer.

anneau vaginal enceinte

Les avantages et inconvénients de l’utilisation de l’anneau contraceptif

L’anneau contraceptif offre une protection efficace pendant trois semaines. Cela fait de cette méthode de contraception, la méthode par excellence pour les femmes qui ont l’habitude d’oublier la prise régulière de leurs pilules. D’ailleurs, la plupart des interruptions volontaires de grossesse sont causées par des accidents de pilules. Les autres avantages de l’anneau contraceptif concernent la libération des hormones. Elle se fait d’une façon beaucoup plus régulière et à moindre dose, contrairement à la méthode orale des pilules.

Par rapport aux conséquences négatives, nous pouvons noter les contre-indications et les effets indésirables. Les contre-indications sont en général les mêmes que celles observées chez la pilule. Il s’agit entre autres :

  • des antécédents de thrombose veineuse ou artérielle ;
  • du diabète ;
  • des affections hépatiques sévères ;
  • d’une suspicion de tumeurs hormono-dépendantes.

À cause de ces raisons, vous devez recueillir l’avis de votre gynécologue avant l’utilisation de l’anneau. De plus, ce type de contraception est déconseillé aux femmes qui souffrent de prolapsus utérin ou de constipation chronique. Il peut entraîner chez elles l’élévation du risque d’expulsion accidentelle ou involontaire.

Quant aux effets indésirables, il convient de faire mention des céphalées, des vaginites et aussi des leucorrhées qui sont encore appelées pertes blanches. Par ailleurs, l’anneau peut représenter une gêne pour la femme qui le porte et pour son partenaire lors des rapports sexuels. Cependant, il faut retenir que ces effets sont constatés chez moins de 10% des femmes qui utilisent l’anneau contraceptif.

Le mode d’action de l’anneau contraceptif

L’anneau contraceptif fonctionne grâce à la combinaison de deux types d’hormones. Il s’agit d’un œstro-progestatif et d’un progestatif. C’est la même composition qui est constatée au niveau des pilules combinées, destinées à la contraception.

Une fois mis en place, et au contact de l’humidité et de la chaleur du vagin, l’anneau devient très poreux. Les hormones qui y sont contenues sont alors libérées et absorbées par la muqueuse vaginale. Elles passent dans le sang et agissent comme les pilules en inhibant l’ovulation.

Lorsqu’il est bien utilisé, l’anneau de contraception peut atteindre un taux d’efficacité qui rivalise avec celui de la pilule, considérée comme la méthode de contraception la plus prisée. Bien utiliser l’anneau de contraception revient à respecter les délais et la méthode de placement.

Le taux de protection qu’il offre est estimé à 99,71 %. Au contraire, lorsqu’une mauvaise utilisation est faite de ce dispositif, son taux d’efficacité peut chuter et se retrouver à 91 % environ.

Pour me soutenir :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page