Prostatite : symptômes et traitements

Le terme prostatite fait référence à une inflammation ou une infection de la glande prostatique. D’après de récentes analyses, cette affection concernerait 9 % de la population française et serait le premier motif de consultation en urologie. Elle se manifeste généralement par des troubles génito-urinaires comme des difficultés et des envies urgentes d’évacuer l’urine. Pour les personnes qui souhaiteraient en savoir davantage sur cette maladie, voici un récapitulatif des symptômes et des traitements possibles.

Quels sont les symptômes de la prostatite ?

le traitement

Il existe différents types de prostatite à savoir la prostatite aiguë, la prostatite chronique bactérienne et la prostatite non bactérienne. Cependant, qu’elle soit aiguë ou chronique, cette affection se manifeste par des symptômes urinaires évidents. Il s’agit essentiellement de la dysurie ou des brûlures pendant l’élimination de l’urine. Aussi, les personnes qui souffrent de prostatite manifestent généralement une envie fréquente d’uriner (pollakiurie) et un besoin très urgent d’évacuer l’urine (impériosité mictionnelle). En outre, chez certaines personnes atteintes de prostatite, on remarque une présence de sang dans le sperme ou dans l’urine.

Par ailleurs, cette affection est souvent accompagnée des douleurs localisées au niveau du bas-ventre. Ces dernières se développent généralement au niveau du périnée, du pelvis et de l’urètre. Dans les cas graves, cette sensation désagréable touche le pénis et provoque un écoulement urétral.

En dehors de ces signes, d’autres symptômes permettent aux médecins de diagnostiquer la présence ou non d’une prostatite. Parmi ces derniers, on relève :

  • une forte fièvre (excédant les 38°) d’apparition brutale
  • une fatigue excessive et des frissons
  • des douleurs musculaires ou articulaires
  • un écoulement purulent au méat urinaire
  • des douleurs au niveau des testicules ou de l’aine
  • une éjaculation difficile couplée à une perte de la libido.

Enfin, chez certaines personnes, la prostatite se manifeste par une douleur ou une sensation de pression au niveau du rectum.

Quels sont les traitements possibles en cas de prostatite ?

La prostatite constitue une urgence médicale qui nécessite une prise en charge immédiate. Les différents traitements dépendent néanmoins de la gravité des symptômes que présente le patient.

Traitement à base d’antibiotiques

Face à un cas pareil, les médecins prescrivent habituellement un traitement basé sur l’administration des antibiotiques par voie orale. Les antibiotiques de la classe des fluoroquinolones sont fortement recommandés dans ce cadre. Il s’agit notamment de la ciprofloxacine, de l’ofloxacine ou du lévofloxacine. Si les symptômes sont peu persistants, alors l’antibiothérapie devra durer 2 à 3 semaines. En cas de prostatite aiguë, ce traitement pourra s’étaler sur 4 semaines.

En cas de complications graves, le patient devra impérativement être hospitalisé, et doit subir une antibiothérapie par voie intraveineuse. Si la victime éprouve toujours des difficultés à évacuer l’urine, il devra alors prendre des anti-inflammatoires et des antalgiques.

un médecin contre la prostatite

Traitement à base d’extrait de pollen

Par ailleurs, des études scientifiques ont montré l’efficacité des extraits de pollen dans le traitement de la prostatite. Ces composés permettent effectivement d’atténuer les symptômes liés à la maladie. Ainsi, les médecins prescrivent en complément d’un traitement de base contre la prostatite, du Cernilton. Il s’agit d’un extrait de pollen de fleur qui contribue à réduire l’inflammation de la prostate. Il permet aussi de soulager les symptômes urinaires qui caractérisent la maladie.

Traitement à base d’alpha bloquant

Dans la même veine, certains médicaments peuvent être préconisés pour traiter les symptômes liés à la prostatite. Il s’agit essentiellement des alpha bloquants qui servent à faciliter l’évacuation de l’urine. Aussi, les professionnels de la santé peuvent prescrire des relaxants musculaires pour réduire les douleurs articulaires engendrées par cette affection.

Recommandations sur les habitudes alimentaires

Enfin, contre la prostatite, il est fortement préconisé d’adopter certaines attitudes et de se conformer à certaines restrictions. En effet, les médecins recommandent habituellement d’éviter la consommation du vin, des matières grasses, des produits laitiers et des épices.

La prostatite est une infection potentiellement grave qui peut entraîner des complications sévères si elle n’est pas immédiatement prise en charge. Si vous vous sentez concerné par l’un des symptômes listés plus haut, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre médecin traitant. Ce dernier vous prescrira un traitement en fonction des symptômes que vous manifestez.

Pour me soutenir :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page